Ostéopathie

L’ostéopathie vise à rétablir l’équilibre de l’organisme (homéostasie) là où il fait défaut. Selon son fondateur, A. T. Still, le corps est à considérer dans sa globalité, car tous ses constituants sont en relation entre eux. Il a ainsi écrit que lorsque toutes les parties du corps humain sont en ordre, nous sommes en bonne santé.  Mais quand celles-ci  ne le sont pas, la maladie apparaît. Le travail de l’ostéopathe est donc de rétablir la normalité dans l’organisme à partir d’une situation anormale : il en résultera la santé. (Osteopathy Research and Practice, 1910, Andrew Taylor Still).
Still a ainsi mis en évidence le lien entre la structure vertébrale et ses répercussions sur la fonction des différents organes, ainsi que la capacité d’autoguérison du corps et le rôle primordial de la vascularisation (en cas d’altération de la circulation sanguine, l’organe va subir des dommages,s’affaiblir et ne pourra plus remplir son rôle normalement).

A l’aide de différentes techniques manipulatives, l’ostéopathie agit sur le système musculo-squelettique (les muscles et les os), les fascias (les enveloppes du corps), les organes et les liquides de l’organisme (sang, lymphe, liquide céphalo-rachidien).
Elle permet de restaurer la mobilité des tissus,  de libérer les grandes voies de passage artério-veineuses et nerveuses et d’assurer le bon fonctionnement des organes.

L’ostéopathie est utile en cas de:

  • Dressage incorrect
  • Mauvais usage du collier ou du harnais
  • Traumas
  • Convalescence ou maintien
  • Modification de l’axe de la queue
  • Problèmes de digestion (constipation ou diarrhée) ou de miction
  • Peine à effectuer sa toilette
  • Boiterie
  • Problèmes de peau
  • Diminution ou perte de mobilité locomotrice